Introduction :

il existe une infinité de combinaisons de nootropiques qui permettent de réviser plus efficacement et de mieux passer un examen. Les étudiants ont de tout temps utilisé des compléments afin de leur permettre de mieux réviser ainsi que de gérer le stress

Cela va du célèbre Guronsan, en passant par le café, le red bull à des stack de nootropiques plus sophistiqués.

Pour rappel je ne suis pas médecin je partage ici seulement mon expérience.

Les bases d’un cerveau à100 % pour les examens :

Malheureusement, la plupart des étudiants prennent des compléments alors qu’ils auraient tout intérêt à optimiser avant tout leur “mode de vie”.

Votre cerveau est une machine de guerre qui fut façonnée par des millions d’années d’évolution. Telle une formule 1, vous devez optimiser tous les maillons de la chaine.

Il ne viendrait pas à l’esprit d’une équipe de formule 1 d’avoir :

  • des pneus mal gonflés
  • un moteur poussif
  • un aérodynamisme mal étudié
  • un carburant de mauvaise qualité
  • une équipe de changement de pneu anémique, etc.

Tout doit être optimisé pour tiré le meilleur parti d’une formule 1 !

Pour votre cerveau, il en est de même : avant de penser à prendre des compléments, vous devez :

bien vous hydrater

Des études montrent que votre cerveau fonctionnerait plus rapidement lorsqu’il est bien hydraté.

n’attendez pas d’avoir soif pour boire, car cela veut déjà dire que vous avez déjà trop attendu…

bien dormir

Nous savons que nous ne sommes pas égaux devant le sommeil.

Le besoin de sommeil se repartit selon une courbe de Gauss

  • une minorité de la population peut se contenter de moins de 6 h de sommeil
  • une autre minorité a besoin de plus de 10 h de sommeil
  • la majorité d’entre nous avons besoin entre 7 h et 9 h de sommeil

Le manque de sommeil est délétère ! cela ne sert à rien de faire des nuits blanches pour réviser !

Préparer un plan de révision et ne faites pas de sacrifices sur le sommeil cela nuit à vos capacités de mémorisation et à vos performances intellectuelles.

Surtout dans le calcul de votre temps de sommeil pensez à retranchez votre temps d’endormissement !! (environ 40 minutes)

bien manger :

Vous ne pouvez pas vous permettre d’avoir une vie de patachon avec une alimentation qui met à mal votre cerveau. Cet article ne se veut pas exhaustif, mais vous devez apprendre les bases d’une bonne diététique pour votre corps et votre cerveau.

Le régime typique des étudiants :

  • pizza
  • hamburger
  • Soda

Ce régime constitue une aberration qui détruit votre corps et votre cerveau à petit feu…

Nous mangeons de plus en d’aliments transformés, génétiquement modifiés, ou cuits à haute température.

Certaines substances se retrouvent dans nos intestins et sont inconnu de notre système digestif et immunitaire. Ces substances nocives passent allègrement le premier poste de douane que constitue notre « barrière intestinale » .

Ces substances se retrouvent dans le milieu extra cellulaire à proximité de nos cartilages déclenchant parfois des inflammations menant à l’arthrose. Pire encore, elles peuvent passer une autre douane qu’est la barrière hématoencéphalique et là c’est le drame…cela peut conduire à des maladies « neuro dégénératives » ou inflammatoire…

Évitez les carences !

Imaginez que vous construisiez une maison, mais que vous soyez à court de ciment.

Vous allez donc continuez à construire votre maison, mais en économisant sur le ciment et en n’en mettant pas partout. Vous comprenez aisément que la solidité de votre maison va en pâtir.

Malheureusement, les étudiants mangent de manière tellement déséquilibrée qu’ils manquent de nutriments essentiels au bon fonctionnement de leur cerveau.

Même avec une alimentation équilibrée, l’agriculture intensive appauvrie les sols en vitamines et minéraux ,ainsi nos aliments contiennent moins de nutriments ! d’où la nécessité de se supplémenter en vitamine et minéraux de qualité.

N’oubliez pas les graisses !

Des années de lavage de cerveau médiatique on fait passer la graisse pour l’ennemi numéro 1 dans l’alimentation.

Or le cholestérol et les oméga 3 sont essentiels au bon fonctionnement du cerveau.

Le cerveau est avide de gras, c’est d’ailleurs l’organe le plus gras.

N’hésitez donc pas à manger des noix, des avocats, de l’huile d’olive ou de lin et à vous supplémenter en oméga 3

Exemple de stack de nootropiques

Une fois seulement que tous les éléments cités plus haut sont optimisés vous pouvez penser à tirer parti d’un stack de nootropiques.

Un supplément de choline :

Le premier supplément que je prends en cas de révision ou de travail intense et de la choline.

La choline est un nutriment essentiel qui est un constituant essentiel d’un neurotransmetteur nommé acétylcholine. Ce neurotransmetteur joue un rôle capital dans la mémorisation et l’apprentissage.

Il existe plusieurs types de supplément de choline ma préférence va pour l’alpha-Gpc.

Couple Théanine+caféine :

2 pour le prix d’un…cette association diabolique booste votre concentration sans vous faire sauter comme un cabri.

En effet, les propriétés apaisantes de la théanine (acide aminé que l’on retrouve dans le thé) se marient à merveille aux propriétés d’éveil du café. Par ailleurs, leur association produit un effet synergique sur vos capacités cognitives.

L’ashwagandha :

Cette plante indienne utilisée depuis des millénaires dans la médecine ayurvédique possède des propriétés étonnantes dont les chercheurs n’ont pas encore fait le tour…

Cette plante peut booster vos capacités cognitives tout en réduisant votre stress, ce qui peut être essentiel en période d’examen. Pour ceux qui préfèrent les substances naturelles, l’ashwagandha peut être une bonne alternative….

La bacopa monniéri

Encore une plante qui nous vient d’Inde et qui est utilisée en médecine ayurvédique.

Elle améliorerait la mémoire et réduirait le stress. Cette plante semble également prometteuse pour lutter contre les maladies neuro dégénérative elle aurait également des propriétés anti âge !

Elle ne doit pas être utilisée à haute dose. Par ailleurs, elle met un certain temps avant de produire des effets ainsi il faut la prendre en amont d’une période de révision…

Noopept

Noopept est une molécule synthétique (non naturelle) développée en Russie et brevetée.

C’est, selon moi, une des pièces centrales de tout stack de nootropiques digne de ce nom. Noopept augmente vos capacités cognitives, votre concentration. Je l’utilise en « traitement de fond ».

Il augmenterait également vos capacités intellectuelles…

Il serait trop long d’énumérer toutes les propriétés que l’on prête au noopept mais vous pouvez consulter ma vidéo sur le sujet.

Je conseille de prendre du noopept sous forme sublinguale.

Adrafinil

C’est une de mes substances favorites. Beaucoup d’étudiants s’échinent à essayer d’obtenir du modafinil qui est règlementé ou vendu par des officines sur internet dont on ne connaît pas la fiabilité. Alors que, juste sous leurs yeux, existe l’Adrafinil qui est un précurseur du Modafinil.

Cela veut dire que l’adrafinil « est dégradé » après ingestion en modafinil…

L’Adrafinil est puissant il booste surtout votre vigilance et votre état d’éveil. Je le prendrais plutôt les jours d’examens ou pour les grosses journées de révision ou encore pour descendre à Barcelone en voiture…

Je déconseillerai de prendre cette substance en continu ou la nuit, car elle va perturber votre sommeil…

Pour plus d’infos, n’hésitez pas à regarder ma vidéo sur le sujet.

Conclusion

Il existe autant de stack de nootropique que de soupe…je vous déconseille de mélanger des substances que vous ne connaissez pas et de prendre de fortes doses.

Si vous devez prendre des suppléments, soyez sans concessions sur la qualité des produits et achetez sur des sites qui ont pignon sur rue.

Évitez également d’expérimenter un nouveau stack pendant des révisions importantes

 

>